L'autre jour,
Il y a trois mois,
Il y a tellement longtemps que je ne me souviens plus quand exactement, alors que je traînais encore au lit à neuf heures passées, je fus brusquement tirée du vide existentiel provoqué par le manque d'Evan Peters et Jessica Lange dans ma vie par le postier, qui tentait selon toute vraisemblance de défoncer ma porte d'entrée. (Sans doute sa manière de me rappeler que je devrais changer les piles de la sonnette.)
Bondissant hors du lit avec une réactivité pour le moins inaccoutumée, je m'enveloppai promptement de ma robe de chambre en peau d'ours, histoire de camoufler mon pyjama Bourriquet et mon absence de soutien mammaire, puis dévalai tant bien que mal l'escalier.

J'atteignis la porte au moment même où l'homme dégainait cette plaie tant redoutée qu'est l'avis de passage (anciennement baptisée "Sorry you were out!", autrement dit : "Vous étiez sorti•e•s !". LA BLAGUE...). Avec un soupir de soulagement, il me tendit le paquet à la place.
Le paquet ? Quel paquet ? Je n'avais rien commandé depuis des lustres, pour cause de pas d'sous. Qui donc m'envoyait un colis ?
Après être passé entre les mains douces et délicates de La Poste ET de Royal Mail, deux entreprises réputées pour le soin qu'elles prennent du courrier qu'on leur confie, ledit colis me parvenait en assez piteux état. Il était malgré tout évident qu'il avait été emballé avec amour, et, en dépit des dégâts infligés au joli scotch vichy, le contenu du paquet était indemne.


Copine C. m'avait envoyé le kit de survie ultime

Percevant peut-être ma détresse depuis son côté de la Manche, elle avait fait livrer à ma porte le plus top des paniers de bouffe :

Du chocolat noir
Du pralin*
Du lait concentré
*Non, je n'en trouve toujours pas ici. FML.


ingredients for chocolate spread



"Chelou, la combinaison," t'entends-je dire

Ah, lecteurice de peu de foi ! Comment oses-tu douter que l'on puisse tirer quelque chose de magique de ces trois merveilles ?

Fais fondre le chocolat (200 g) dans de la margarine (200 g).
Hors du feu, ajoute le tube de lait concentré (170 g) et le sachet de pralin (115 g). (Si, comme moi, tu vis dans un pays de barbares qui ne connaît pas le pralin, des noisettes concassées feront l'affaire.)

add nuts and condensed milk



Et hop !

Ta propre pâte à tartiner maison en un tournemain, yo ! Le tout a dû me prendre cinq minutes, et ce, en comptant les deux passées à attendre que le chocolat fonde sur la plaque encore éteinte.

À noter qu'à défaut de margarine, j'ai utilisé du beurre demi-sel ; chose que je ne recommande pas forcément. Le résultat était à s'en lécher les babines, mais quand même vachement écœurant !

chocolate spread in a jar


Est-ce bien diététique ? Certainement pas.
Est-ce délicieux ? Sans aucun doute.
Est-ce tout ce qui compte ? Oui.


Je conclurai en seulement sept mots :

Sur un bagel, avec du fromage frais.

cream cheese and chocolate spread on a bagel
un petit déjeuner équilibré